09 73 87 21 52 (prix d'un appel local)

Pour bien vous garantir, il faut avant tout bien estimer ce que vous souhaitez assurer.

Votre courtier n’est pas un expert de l’évaluation, personne mieux que vous ne connait les valeurs et les spécificités des biens que vous utilisez.

L’assurance est déclarative. Ce sont les capitaux, surfaces ou chiffres d’affaires que vous déclarez qui serviront de base à l’établissement de votre contrat.

Le problème classique reste celui de constater le jour d’un sinistre et donc trop tardivement, si vos biens sont correctement estimés ou non !

Pour éviter une découverte désagréable à posteriori, il est donc préférable de bien vérifier les valeurs assurées dans vos contrats.

Combien estimez-vous la valeur de reconstruction de votre bâtiment, combien valent vos machines ou votre matériel de production à neuf ?

Quelle est la valeur de votre stock de marchandises et avez-vous des capitaux plus importants à des périodes précises de l’année ?

Lors de la souscription de votre contrat, votre courtier va vous conseiller quant aux compagnies qui mandatent des experts en cas de sinistre qui, selon les cas, sont des experts salariés des compagnies ou des experts indépendants (ce qui est préférable afin de garder le plus d’objectivité possible dans l’approche de votre dossier).

Selon l’importance du sinistre et du besoin de réactivité, un expert viendra sur place dans un délai plus ou moins rapide et vérifiera les déclarations faites au contrat.

Que se passe-t-il si les déclarations faites au contrat ne correspondent pas aux valeurs constatées par l’expert suite au sinistre ?

En cas de non concordance de capitaux, vous risquez l’application d’une règle proportionnelle conformément au code des assurances.

Comment s’applique la règle proportionnelle de capitaux lors d’un sinistre ?

Exemple :

Capital materiel assuré dans l’entreprise 500 000 € selon votre déclaration.

Vous subissez un sinistre de 100 000€.

Constat de l’expert du bien materiel estimé présent dans l’entreprise le jour du sinistre 1.000.000€

La compagnie appliquera un abattement de 50% sur votre sinistre, dit règle proportionnelle de capitaux. Cet abattement se fera sur le montant du préjudice soit dans l’exemple présent une indemnité de 50 000€ du fait que vous ayez décidé de n’assurer que 50% de la valeur à garantir et cela même si le sinistre se révèle être inférieur à votre plafond de garantie !

(Cette règle ne s’applique pas pour le mobilier que les particuliers garantissent dans leur contrat d’habitation).

L’importance de l’évaluation des capitaux pour bien se garantir est du ressort du chef d’entreprise qui , s’il le souhaite, peut se faire aider en réalisant une expertise préalable qu’il aura demandée auprès de cabinets agréés tels GALTIER , ROUX, COLLOME…

N’oubliez pas que le courtier spécialisé en assurances entreprises est là pour vous accompagner à faire le bon choix des garanties qu’il aura négociées au préalable avec les compagnies et qu’il aura sélectionnées pour vous garantir au mieux. Il pourra vous donner un conseil sur des capitaux à garantir selon sa spécialité mais sans pouvoir atteindre le niveau d’expertise que vous avez ou que les experts agréés ont .

Un contrat entreprise doit prévoir une garantie automatique des investissements permettant de rester couvert jusqu’à la prochaine échéance sans craindre une règle proportionnelle en cours d’année si vous veniez à ajouter du matériel. Cette couverture vous est facturée en fin d’année et uniquement si vous avez réalisé des investissements.

Le suivi de vos capitaux et de votre marge brute pour couvrir votre perte d’exploitation sont à surveiller tous les ans. L’indice de la construction ou du risque industriel feront un travail d’ajustement des capitaux contractuellement en cas d’absence d’investissement.

Sur quelle base dois-je estimer mon matériel, prix du neuf, prix de remplacement, valeur comptable ?

En aucun cas sur la valeur comptable. Si vous réalisez une expertise préalable vous aurez deux valeurs indiquées : valeur à neuf ou valeur vétusté déduite.

Selon votre choix et les garanties de votre contrat, il faudra retenir de préférence la valeur à neuf. Le témoignage qui suit en montre l’intérêt.

Restez attentifs à vos capitaux, c’est votre patrimoine et c’est l’outil de travail de nombreuses personnes autour de vous. Pas assez couvert, vous risquez un déficit d’assurance, trop couvert c’est une prime trop importante au regard du risque. Faites-vous accompagner et choisissez votre courtier qui vous conseillera.

Denis CRAVEIA

Témoignage suite à un sinistre incendie en décembre 2014 de Mr MARQUET Directeur financier de la SA SEF.

Suite à un incendie conséquent sur une machine de flocage nos collaborateurs ont été très réactifs, ils ont eu de très bons réflexes grâce des formations préventives face au feu dans une entreprise. Cette démarche a permis d’éteindre le feu en moins de deux minutes.

Malgré cette intervention en un temps record, les dégâts sur la machine (âgée de 32 ans) sont très importants celle-ci étant totalement détruite.

Le cabinet Ouest Assurances nous a accompagné tout le long du sinistre de façon rapide et très efficace. L’expert est intervenu dès le lendemain. Sa mission était de sécuriser le site et de travailler sur le remplacement de la machine en moins de 3 mois.

L’appui de Ouest Assurances lors des négociations et discussions auprès de la compagnie a été prépondérant sur les évaluations, le chiffrage du remplacement du matériel endommagé et de la prise en charge des éléments dégradés lors de l’incendie.

La qualité du contrat dommages aux biens TOUS RISQUES SAUF Ouest Assurances et son dimensionnement au regard des capitaux à garantir ont permis un ré équipement à neuf pour l’entreprise qui a supporté au final une faible somme au regard d’un sinistre de plus de 1.000.000€  et ce malgré les 32 ans d’âge de la machine incendiée. Avec une vétusté plafonnée à 50%, une valeur à neuf, des pertes indirectes forfaitaires de 10% et une perte d’exploitation suite à bris ou incendie ces garanties ont été salvatrices pour notre entreprise.

L’importance du choix de notre courtier et de son contrat spécifique TOUS RISQUES SAUF parfaitement adapté à notre entreprise a été le bon choix pour passer ce cap qui aurait pu nous fragiliser pour le futur en cette période de crise.

Nous recommandons auprès de nos amis chefs d’entreprises les services de qualité que le cabinet Ouest Assurances apporte.

MR Marquet directeur financier de la SA SEF LAVAL.